Gonzervatory : Mon expérience

Un nouveau Gonzervatory s’ouvre en Allemagne ! C’est l’occasion pour moi de revenir sur mon expérience.

Déjà, qu’est-ce que le Gonzervatory ?

C’est une Master Class étalé sur un certain nombre de jours afin de préparer le concert final basé sur nos créations pendant les cours. Et j’ai eu l’occasion d’y participer l’année dernière.

Clairement, le Gonzervatory m’a beaucoup enrichi dans beaucoup d’aspects : musicalement, humainement, sur l’entre-aide, la confiance en soi, et d’autres choses encore.

Pendant 7 jours (le 8e jour fut au Concert), nous avions :
– des cours individuels,
– des cours collectifs,
– une conférence avec un artiste (différent chaque jour) et une séance musicale avec lui, permettant de refléter notre personnalité.

Chilly Gonzales était déjà quelqu’un que je connaissais à travers ses musiques, ayant été à l’un de ses concerts il y a plusieurs années. Sa musique et sa personnalité m’ont touché. S’il se présente sur scène en tant que « Musical Genious », qu’en est-il sur place ?

En tant que professeur, il nous a donné des exercices qui m’ont paru très cohérents, mais assez dingues en y repensant.
Les cours collectifs avec lui consistaient en ce qu’il appelle des « musical push-ups » : créer une musique sur un temps très court (de 0 à 15 minutes) en solo, binome ou trinome. Quand je compose chez moi, je prends le temps, beaucoup de temps. Ayant peu pratiqué l’improvisation, ces exercices étaient nouveaux pour moi, et j’ai été très surprise d’avoir été autant créatif.
En tant qu’humain, il a aussi fait le job dans la mesure où il nous a donné confiance et nous a mis à l’aise. Au final, l’ambiance fut superbe avec les autres artistes.

Après le Gonzervatory ?

J’ai beaucoup gagné en confiance en moi. Je suis resté en contact avec les autres artistes et j’ai pu participer à un autre projet avec Dalebi dernièrement : Do What You Love avec Logic et HitRecord.

Actuellement, j’ai beaucoup d’autres projets. Particulièrement, je travaille sur les oubliés de la musique classique (pour l’instant les compositeurs Afro-descendants des siècles passés). J’ai commencé avec un morceau de Samuel Coleridge-Taylor, et j’ai également fait sa petite bio !

D’autres compositeurs arriveront très prochainement. Et évidemment, un concert se prépare… Car depuis le Gonzervatory, je ne peux plus m’en empêcher !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *